Matchs N2 du 12 Mars 2011

Barbara LAVABRE

Barbara LAVABRE

SAMEDI 12 MARS 2011
UNE JOURNEE RICHE EN BASKET

L’apres midi commencera par des rencontres jeunes
13h30 poussins 3 et benjamines 2
15h benjamins

Quelle belle avant-premiere du doublet nationale 2 !!

A 17h, les filles affronteront St Gratien, 2ème du classement. Ce derby s’annonce difficile pour les scéennes, mais elles donneront le maximum pour faire oublier la défaite du match aller…

Cyril DUCLOUX

Cyril DUCLOUX

A 20h, les garçons recevront Prissé Macon
Ils auront à coeur de mettre un terme à la série de défaite. Devant leur public, les scéens vont se surpasser pour mettre en échec leur adversaire.

Vos encouragements seront une source d’énergie supplémentaire
pour les mener à la victoire !!!


les rencontres du weekend

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Nationaux. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Matchs N2 du 12 Mars 2011

  1. Maryline dit :

    16 janvier 2011, Clos Saint-Marcel – Après une première partie de saison où elles ont affrontés des équipes mixtes ou masculines, nos poussines entament la seconde phase qui les verra jouer contre des équipes exclusivement féminines. Ce jour-là, donc, elles rencontrent Clamart BC.

    Après une mi-temps, nos pousses réalisant sans doute que même si elles leur paraissent grandes, leurs adversaires en sont au même stade qu’elles : des poussines. Le match est très disputé. Les scéennes grignotent petit à petit leur retard. Dans les tribunes, les parents des deux équipes, dans une ambiance très respectueuse et fair-play, ne ménagent malgré tout pas leurs encouragements. Le suspens les fera vibrer jusqu’au bout de la rencontre, puisque les Vertes tiennent plusieurs ballons qui auraient pu leur permettre d’égaliser. Mais les Clamartoises se démènent et s’accrochent, pour conserver un petit avantage de 2 points. Elles empochent une victoire méritée.

    Liesse d’un côté, léger abattement de l’autre, très vite remplacé, malgré tout par le constat des progrès accomplis et de l’allant démontré par les deux équipes lors de cette rencontre.

    13 mars 2011, Match retour au Gymnase Bretagne de Clamart – Depuis 2 mois, les deux équipes ont battus Courbevoie, Gennevilliers et Rueil AC. Nos petites scéennes ont en tête le défi lancé par leurs parents : « le champagne pour les enfants » (ne citons pas de nom de marque) leur est promis si elles n’essuient aucune défaite d’ici la fin de la saison. Tout le monde se prend au jeu. Les joueuses qui ont noté la date de cette rencontre depuis plusieurs semaines, le coach qui voit très certainement là les prémices de l’esprit de compétition indispensable pour réussir plus tard, tant dans le sport que dans la vie au quotidien, et les parents qui ont envie de « faire péter les bouchons ». Tout le monde est là, même les papys, mamys, tontons et tatas.

    Les scéennes appliquent les consignes du coach, et entrent plus vite dans la partie qu’à l’aller. Elles étonnent leur monde : fin du 1er quart-temps atteint sur un score, flatteur et inattendu de 18 à 0. Le second est plus équilibré, puisque chaque équipe y marquera 3 points. Les dix joueuses de l’ASAS participent chacune à 2 quart temps, et à la fin d la rencontre, la tristesse ressentie deux mois plus tôt est effacée : Clamart BC 19 – ASA Sceaux : 30.

    Les Verts et Blancs sont en route pour un fin de championnat sans subir de nouvelle défaite. Cependant, pour cela, il faudra confirmer la victoire acquise sur un score très étroit au Rueil AC. Ce serait vraiment « ballot » de subir ce que l’on vient d’infliger à nos amies de Clamart.

    Il faut d’ailleurs remettre très vite toutes les choses à leur place. Certes, une victoire, quelle qu’elle soit et en quelque catégorie que ce soit, revêt toujours une saveur particulière. Mais en jeune, et qui plus est en très jeune, elle est inutile si elle n’est pas la concrétisation de progrès acquis dans les fondamentaux. Aussi, tous, nous n’oublierons pas que la première place aujourd’hui serait inutile si elle n’alimentait pas nos conversations dans les années futures, lorsque encore et toujours, nous accompagneront et encourageront toujours avec objectivité nos protégées, devenues de brillantes basketteuses.

    Allez les filles, même si un empêchement de dernière minute m’a empêchée d’être des vôtres, j’ai moi aussi envie de goûter au Ch….my, surtout que cette « boisson festive pour les enfants » a été créée l’année de naissance de l’un (e) de vos coachs. Qui est-ce donc ?